Le Fort de Leveau dans le siège de Maubeuge (25 août au 8 septembre 1914)

Parallèlement à nos recherches sur les soldats de Landrecies et de ses alentours, nous voulions montrer aux élèves un site près de chez nous qui symboliserait bien toute cette première partie de la guerre. Un collègue nous parle alors du Fort de Leveau à Feignies et de son association qui oeuvre pour la sauvegarde du site.

Contact est pris, j’irai avec quatre élèves en avant-garde pour visiter le fort et interviewer le Président de l’association et un de ses membres.

Histoire du Fort de Leveau ou Fort Leveau

Le Fort de Leveau, situé à Feignies dans le Nord, est un des forts qui entourent Maubeuge. Commencé en octobre 1882, il se termine en septembre 1884. Il fait partie des six forts (les Sarts, Boussois, Cerfontaine, le Bourdiau, Hautmont et Leveau) dont le rôle était de protéger Maubeuge contre toute invasion. Voir l’historique complet.

Carte des forts entourant Maubeuge tirée de « La Grande Guerre vécue, racontée, illustrée par les combattants » page 85
Fort Leveau en 1920 (Source Gallica)
Fort Leveau en 2015 (source personnelle)

Mais qui est Emile Fontaine, soldat du 4e RIT, qui vient de relater ses derniers instants dans le fort :

Le Tunnel des Emmurés.

Emile Fontaine fait partie des soldats disparus lors de la prise du Fort Leveau, dont neuf furent retrouvés dans le Tunnel des Emmurés par des bénévoles faisant des fouilles sur le site.

Pourquoi les territoriaux sont-ils en force sur les forts de Maubeuge ?

Les, 1er venant de Lille, 2ème venant de Valenciennes, 3ème venant de Cambrai ou du Quesnoy, 4ème venant d’Avesnes et le 3ème bataillon du 5ème venant d’Arras, Régiments d’infanterie territoriale furent affectés à la défense de la forteresse de Maubeuge. A la reddition de la ville dès le 7 septembre, tous les soldats encore vivants de ces régiments furent faits prisonniers et envoyés dans les camps allemands durant toute la guerre.

Pour en savoir plus sur le siège de Maubeuge :

Pierre MANARET dans La grande guerre vécue, racontée, illustrée par les Combattants (Paris : Aristide Quillet, 1922, 2 tomes) nous explique cette offensive (T1, chapitre 9 : Maubeuge p.83-98)

Et les documents conservés dans Gallica ;

Nota Bene : Je tiens à remercier M. Camberlain et M. Michelot de l’association du Fort de Leveau.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s